Premier fabricant français de solutions pour poêles et cheminées
DIXNEUF - Décorer, équiper, isoler tous les foyers

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE AU BOIS

Poêle ou cheminée… Comment choisir ? Quels sont les avantages de chaque appareil ?
Comment calculer les différentes économies possibles ? Existe-t-il des aides pour faciliter votre installation?
Quels labels vous garantissent la qualité ? Pour répondre à toutes ces questions, explorez nos rubriques.
Elles vous apportent toute la lumière pour y voir clair !

 

L'usage

Plus de 6 millions de maisons individuelles sont déjà équipées d’un appareil de chauffage au bois (poêle à bois, poêle à granulés, insert …). On prévoit pour 2020 plus de 11 millions d’appareils fonctionnant au bois. Que les raisons soient économiques, écologiques ou liées à la recherche d’un certain confort, l’engouement pour le chauffage au bois existe bel et bien.

Mais comment choisir la solution qui vous correspond ?

Votre choix doit reposer sur plusieurs critères :

  • L’usage
  • Le style
  • L’installation existante
  • Le rendement
  • Le prix

C’est souvent une combinaison de ces différents facteurs qui détermine l’achat d’un appareil de chauffage au bois.

 

Le premier critère de choix d’un appareil de chauffage au bois repose sur l’usage que vous souhaitez en faire :

  1. Une utilisation occasionnelle
  1. Une utilisation régulière, un chauffage d’appoint pour votre salon
  1. Une solution de chauffage principale pour l’ensemble de l’habitation

En fonction de cet usage, si vous optez pour un poêle, vous en choisirez la puissance, le type de combustible et son prix.

 

Le système de distribution d’air chaud, qu’est-ce que c’est ?

L’installation d’un système de distribution d’air chaud ou récupérateur de chaleur peut permettre de couvrir 100% des besoins en chauffage d’une maison. La cheminée à foyer ouvert ne peut être considérée comme principale source de chauffage car elle offre un rendement de 10 à 20% seulement. Mais la donne peut changer si elle possède un foyer fermé ou un insert et si elle est de plus associée à un système de distribution d’air chaud qui va permettre de chauffer un volume plus important que celui dans lequel est situé l’appareil de chauffage. Le poêle à bois peut également être équipé de ce système.

En résulte :

  • un rendement optimisé de l’appareil,
  • une chaleur constante et durable,
  • des économies d’énergie substantielles,
  • une réduction des dépenses de chauffage.

 

Comprendre le fonctionnement de la distribution d’air chaud

Ce dispositif est installé soit dans la hotte de cheminée soit dans les combles ; il redistribue l’air chaud (présent dans la hotte du foyer ou le carénage) dans les autres pièces de la maison. La circulation de l’air de chauffage s’effectue en circuit fermé dans le logement, soit par convection naturelle, soit par convection forcée de la hotte de cheminée vers les bouches de soufflage.

On distingue trois grands types de systèmes :

  1. La convection naturelle

L’air chaud situé dans la hotte de cheminée d’un insert ou d’un foyer fermé est transféré librement à l’aide d’un réseau de gaines vers d’autres pièces de la maison.

  1. Le système par soufflage

Le fonctionnement par soufflage (ou en surpression) permet de récupérer de l’air chauffé par échange thermique dans un caisson qui entoure les parois d’un insert. Ce caisson est mis en pression par un dispositif de soufflage de type ventilateur, situé en partie basse (sous ou derrière la cheminée), qui pousse ensuite l’air chaud dans le réseau des conduits de distribution jusqu’aux bouches de soufflage, desservant une ou plusieurs pièces.

  1. Le système par extraction

Le fonctionnement par extraction (ou dépression) consiste à prélever de la chaleur par extraction dans la hotte ou le carénage du foyer, puis à la véhiculer dans des conduits jusqu’aux bouches de soufflage implantées dans les pièces de vie. Ce système se compose d’une gaine de puisage pour aspirer l’air chaud, d’un moteur d’extraction qui le diffuse dans le réseau de conduits et d’un boitier de distribution qui répartit l’air en direction des différentes bouches de soufflage.

Il faut tout de même noter que les gains réalisés par ces systèmes sont difficiles à définir clairement, les conditions (emplacement, taille, …) étant très différentes d’une habitation à l’autre. Sans oublier que le débit dépend également de la puissance du ventilateur ou du moteur d’extraction, et du nombre de bouches de soufflage.

 

Une installation et un entretien effectués par un professionnel

Ces systèmes de distribution d’air chaud, prévus à l’origine de l’installation ou a posteriori, nécessitent obligatoirement le respect des avis techniques délivrés par le CSTB. Les prescriptions du dossier technique doivent impérativement être respectées pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité vis-à-vis des risques d’intoxication au CO² et des risques d’incendie. L’entretien du système de distribution d’air chaud doit être assuré annuellement par un professionnel.

Tout dispositif de distribution d’air chaud doit répondre aux indications du fabricant de l’insert et être conforme aux recommandations de l’avis technique ou du document technique d’application. Si celles-ci sont différentes, les mesures les plus restrictives doivent être appliquées.