Partager
technique allumer feu
Combustible

Comment entretenir le fonctionnement de mon feu ?

Si la couleur des flammes tire vers le bleu, tout va bien !
Mais pour avoir quelques conseils pour bien recharger et contrôler, suivez nos conseils ci-après.

Entretenir mon feu

Avant de recharger

Une fois allumé, il est recommandé d’attendre qu’il ne reste que des braises avant d’ajouter à nouveau du bois. Toutefois, ne laissez pas votre foyer se refroidir avant de le recharger avec de nouvelles bûches. N’hésitez pas à raviver la flamme à l’aide d’un soufflet si nécessaire.

Recharger

Avant d’ouvrir la pote (doucement afin de ne pas provoquer d’aspiration de fumée), veillez à rouvrir complètement les arrivées d’air et le clapet de tirage. Puis, empilez les bûches en évitant de trop remplir le foyer. En fonction de la taille du foyer, il est généralement conseillé d’ajouter entre 3 et 5 bûches à plat sur les braises.

Contrôler

Vous pouvez contrôler la qualité de la combustion en vérifiant que les fumées émanant de votre sortie de toit sont quasiment invisibles, la fumée grise ou noire étant le résultat d’une combustion incomplète. Observez également la cendre, qui doit être blanche et fine. Une teinte sombre trahit la présence de restes de charbon de bois.

Quelles essences de bois utiliser ?

Les bois durs

Caractéristiques :

  • Flamme courte
  • Combustion lente et durable
  • Bois à forte densité
  • Pouvoir calorifique élevé
  • Braises qui rayonnes longtemps

Contrainte : temps de séchage important

Utilisation recommandée : pour l’alimentation du feu

Essences : chêne¹, hêtre¹, charme, aulne, érable, frêne, orme, noyer², merisier², châtaignier²

Les bois tendres

Caractéristiques :

  • Flamme vive et flamboyante
  • Combustion vive
  • Montée en température rapide
  • pouvoir calorifique moyen
  • Peu de braises

Utilisation recommandée : pour l’allumage du feu

Les feuillus

  • Essences : peuplier, saule, tilleul, bouleau
  • Contraintes : produisent des suies pouvant endommager le conduit de fumée en l’absence d’entretien

Les résineux

  • Essences : sapin, mélèze, pin, épicéa
  • Contraintes : La forte teneur en résine peut provoquer des projections incandescentes et générer un encrassement de l’appareil.

¹ : Essences les plus répandues.

² : Exceptions parmi les bois durs, ces essences éclatent à la combustion. Leur utilisation est privilégiée dans les poêles et les inserts qui disposent d’une vitre permettant de stopper la propagation d’étincelles et d’escarbilles.

Quelles essences de bois utiliser ?

tableau-essence-bois-combustion